DIRECTRICE : Marie-Pierre CLERC

Créé en 2008, le Centre Éducatif Fermé de Mulhouse s'adresse aux mineurs qui font l'objet d'une mesure de contrôle judiciaire ou de sursis avec mise à l'épreuve. Il constitue une alternative à l'incarcération et vient après l'échec de mesures éducatives. Le CEF accueille 12 jeunes âgés de 16 à 18 ans, originaires prioritairement du département du Haut-Rhin, de la région Alsace et des départements limitrophes, qui sont admis au titre de l'ordonnance du 2 février 1945.

Nos objectifs

Le Centre Éducatif Fermé a pour objectif :

  • de permettre aux mineurs de renouer avec les valeurs et les règles de la société
  • de préparer au mieux leur insertion sociale, professionnelle en fonction de leur projet et de leurs possibilités
  • de prévenir la persistance et le renouvellement des comportements délinquants des mineurs
  • de reconstruire l’identité, d’instruire et d’apporter les savoirs faire tant au niveau de dimensions collectives que de dimensions personnelles sans laquelle on ne peut aboutir

C’est en les aidant à assumer et dépasser les comportements à l’origine des décisions ayant motivées le placement que l’établissement doit leur permettre de :

  • prendre conscience au travers d’une prise en charge souple, adaptable, en adéquation entre contrainte et éducation, de leur responsabilité dans les actes de délinquance et de leur possibilité de cheminer autrement
  • favoriser la construction d’un projet personnel dans ou hors de la cellule familiale
  • acquérir et/ou compléter les notions indispensables à leur insertion professionnelle

Nos moyens

La mise en œuvre de moyens appropriés

1. Pour la mise en oeuvre du travail d’accompagnement, l’établissement va fonctionner sur la base d’une prise en charge éducative évolutive prenant en compte les aspects tant collectifs qu’individuels.

2. Pour ce faire :

  • il organise l’accompagnement autour de trois modules, le module d’accueil, le module de construction et le module de préparation à la sortie
  • il s’appuie sur les compétences d’une équipe pluridisciplinaire
  • il est doté de plusieurs ateliers d’initiation professionnelle

Le module d’accueil

Par l’acquisition de repères souvent massivement absents, ce module va permettre au jeune de se rapproprier les normes institutionnelles et sociales.

Les moyens et supports : 

  • la vie en groupe : aspect relationnel individuel et collectif et socialisation
  • le suivi individuel : initiation à la notion de contrat
  • les activités encadrées par les éducateurs du groupe
  • la participation à l’entretien quotidien de l’établissement encadrée par les maîtresses de maison
  • la scolarisation interne encadrée par un professeur de l’Education Nationale
  • les activités sportives encadrées par un professeur de sport
  • l’initiation professionnelle à différents métiers encadrée par des éducateurs techniques,
  • l’initiation aux arts plastiques encadrée par une animatrice
  • le bilan en équipe pluridisciplinaire et en présence de l’éducateur « fil rouge » de la Protection Judiciaire de la Jeunesse
  • rencontres avec les détenteurs de l’autorité parentale

Ce module intègre une présence éducative intensive, chaque éducateur étant référent ou co-référent de 2 mineurs en moyenne.

Le module de construction

L’objectif étalant la mise en œuvre du projet individuel à partir des observations et des bilans effectués au cours du 1er mois, le jeune va évoluer vers la prise en charge de ses responsabilité individuelle et de son engagement.

Les moyens et supports : 

  • la vie en groupe : aspect relationnel individuel et collectif et socialisation
  • le suivi individuel : projet personnalisé et évolutif en fonction de chacun et l’apprentissage de la notion de contrat lié aux objectifs
  • l’ entretien individuel avec la psychologue
  • la participation à l’entretien de l’établissement obligatoire
  • les activités internes et externes selon négociation et objectifs
  • la scolarisation, les stages et les chantiers obligatoires
  • les activités sportives obligatoires
  • la poursuite de la collaboration avec les familles
  • le travail thérapeutique externe (amorce possible à ce stade)
  • la rencontre avec l’éducateur « fil rouge » de la P.J.J.

La présence éducative reste importante malgré l’amorce d’autonomie engagée pour chacun dans cette phase de la prise en charge.

Le module de préparation à la sortie

Le processus d’accession à l’autonomie est marqué, la responsabilisation devient importante. La mise en pratique des acquis et la gestion des aspects de la vie quotidienne se positionnent comme facteurs importants pour la préparation à la sortie.

Les moyens et supports : 

  • la valorisation des acquis permettant le processus d’autonomie
  • l’ accompagnement dans les démarches extérieures pour la mise en œuvre du projet de sortie
  • le maintien des entretiens individuels de soutien avec la psychologue
  • la consolidation des acquis sociaux, sportifs et scolaires
  • les activités internes ou externes sur proposition du groupe et les activités externes individuelles possible
  • le soutien scolaire obligatoire
  • la scolarisation et le travail externe
  • la participation à l’entretien de l’établissement,
  • la gestion individuelle des aspects quotidiens (linge, transports, rendez-vous…),
  • la mise en relation avec les dispositifs de relais (organismes de droits communs…),
  • les rencontres intensifiées avec l’éducateur « fil rouge »

La présence éducative est axée sur l’accompagnement dans les démarches extérieures.

Les partenariats

L’action éducative s’accompagne d’un travail de partenariat important avec :

  • les services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse
  • les établissements scolaires
  • les organismes de formation
  • les services sociaux
  • le secteur de psychiatrie adulte
  • les services médicaux et les administrations (Mairie, Préfecture, etc…)

Les interventions ciblent et proposent pour l’accompagnement à la professionnalisation :

  • Le soutien à l’acquisition des savoirs et savoirs- faire

Avec la reprise de cours, le développement d’approches méthodologiques de travail et la manipulation de concepts théoriques.

  • Le soutien à l’élaboration du projet professionnel

Avec un accompagnement sur le chemin des possibles dans le cadre des ateliers et des stages, par la découverte du monde du travail et le développement de l’autonomie dans le travail et les déplacements.

  • Le développement de savoirs-être

Par la prise en compte de difficultés de communication, par la gestion de l’image personnelle : hygiène, tenue, attitudes et par le développement des compétences sociales.