L’IME « Pays de Colmar » site les Catherinettes a été doté d’un dispositif d’autorégulation à l’école Sébastien Brant à Colmar.

Le dispositif d’autorégulation s’adresse à des enfants âgées de 6 à 12 ans, porteurs de troubles du spectre autistique, sans déficience intellectuelle. Le dispositif peut soutenir la scolarisation de 10 enfants au maximum.
Le dispositif d’autorégulation est un appui pour des enfants inscrits à l’école élémentaire dans des classes de référence d’où l’importance de pouvoir y accueillir des enfants avec des tranches d’âges différents.

OBJECTIF

L’objectif de ce dispositif est de permettre à chaque enfant TSA une continuité du parcours scolaire en milieu ordinaire. Les enfants bénéficiant du dispositif sont présents sur les mêmes temps que les autres élèves y compris sur des temps de périscolaire en fonction des besoins des familles.

Pour ce faire, toute l’équipe médico-sociale travaille en coopération avec l’ensemble des acteurs concernés par le dispositif :  enseignants de l’éducation nationale, périscolaire…

Pour mener à bien sa mission le dispositif d’autorégulation est composé d’une équipe pluridisciplinaire relevant à la fois de de l’Education Nationale (une enseignante et une AESH) et du médico-social (une éducatrice spécialisée, une aide médico-psychologique, une orthophoniste, une psychomotricienne et une psychologue). L’IME « Pays de Colmar » met également à disposition son plateau technique.

MISSIONS

  • Mettre en place des protocoles d’intervention éducatifs, comportementaux et développementaux
  • Réaliser des interventions individuelles et collectives des paramédicaux
  • Accompagner les élèves sur les temps de classe et au périscolaire
  • Soutenir les familles au domicile /guidance parentale
  • Réduire les temps d’accompagnement au profit d’une inclusion pleine et entière au sein de la classe de référence
  • Soutenir les élèves du dispositif pour renforcer les compétences scolaires par l’enseignante du DAR
  • Développer les compétences cognitives, émotionnelles et sociales par le biais d’interventions conjointes médico-sociales et pédagogiques