Accueil
 
 
» ID    » MOT DE PASSE  
Accueil
 
 
» ID    » MOT DE PASSE  
» Retour Etablissements

Institut Médico-Pédagogique "Les Catherinettes"

27, rue Golbéry 68000 COLMAR
Tél. 03 89 410 182 Fax 03 89 417 829




Directrice : Véronique SIMON




L’Institut Médico-Pédagogique « Les Catherinettes » est l’un des établissements et services gérés par l’ARSEA – Association Régionale Spécialisée d’Action Sociale, d’Education et d’Animation dont le siège est situé 204, Avenue de Colmar à Strasbourg.




MISSION


Amener l’enfant vers le plus d’autonomie possible et de lui permettre de vivre en harmonie avec son handicap au sein de sa famille et dans son environnement. Cette mission s’inscrit dans le projet, en référence aux droits de l’enfant et à travers une relation de réciprocité avec l’enfant et avec la famille et s’appuie sur

  • un cadre de référence pédagogique d’établissement
  • un partage avec les familles de l’ensemble de la prise en charge
  • un fort travail en réseau tant à l’interne qu’à l’externe avec l’ensemble des acteurs de l’action médico-sociale et sociale.


OBJECTIFS


A l’IMP, toute la structuration de l’organisation est pensée autour du projet individualisé : Unités d’enfants structurées autour de l’âge, des problématiques rencontrées, mise en place d’une action modulable et spécifique à chaque enfant accueilli sont les axes du projet.

  • L’unité d’accueil
    Pour les enfants de 6 à 9 ans déficients intellectuels moyens et profonds, avec ou sans troubles associés.
    Ces enfants présentent des retards du développement psychomoteur, affectif et cognitif. Leurs déficiences mal connues sont appréhendées à partir de ce que nous disent les parents et les partenaires.
    Ce sont donc surtout les besoins de socialisation, les besoins de mise en place des acquisitions de base et des limites de l’enfant qui sont pris en compte à travers un travail important de structuration.
  • L’unité Education individualisée ( enfants atteints de TED et enfants déficients lourds)
    Est constituée de 3 groupes respectivement de 6/7et8 enfants ayant de 6/8ans ; 9/11ans ; 12/14ans. Les troubles importants de la communication représentent la problématique principale, mais de nombreux enfants présentent d’autres handicaps associés.
    Pour y répondre, nous visualisons systématiquement les activités proposées par l’intermédiaire du programme TEACCH (Treatment and Education of Autiste and Communication handicap Children) et d’autres méthodes complémentaires permettant de développer les compétences du jeune
  • L’unité d’accompagnement vers l’adaptation sociale
    Est constituée 3 groupes d’environ 30 préadolescents de 11 à 14 ans atteints de déficience moyenne et ayant acquis une certaine autonomie compatible avec une prise en charge en groupe assortie de nombreuses activités extérieures. Nous répondons à leur besoin de généralisation des acquis et à celui d’intégration sociale et scolaire (en UPI, prendre le bus seul, participer à des activités de quartier,..) avant qu’ils ne soient orientés vers l’IMPro.

MOYENS


A partir de la problématique de l’enfant, l’établissement dispose de divers « outils » de travail qu’il articule auprès de chaque jeune et de chaque famille.

  • Les ateliers
    Dans la journée, comme autant de branches greffées sur l’arbre, des propositions de lieux et d’activités en sous-groupes ou en individuel sont organisées à partir du groupe sous forme d’ateliers.
  • Le groupe
    Le groupe est rythmé de façon régulière, par les temps d’accueil, d’activités, de soins, de repas, de récréation ou de repos, qui permettent un repérage dans le temps et dans l’espace.
    Il est aussi un lien entre l’extérieur (la famille) et l’institution et entre les différents lieux en intra et assure une fonction contenante, structurée par des règles Il permet un travail de socialisation, à travers la prise de parole, l’énonciation de la loi, l’expression des demandes. Et construit un sentiment d’appartenance envers un groupe solidaire.
  • Les autres actions
    Des activités d’éveil, pré-scolaires, sportives, manuelles, créatives, culturelles, soutien scolaire sont prises en charge par des éducateurs spécialisés.
    Une initiation scolaire appropriée est proposée aux enfants par des instituteurs spécialisés.
    Des prises en charges thérapeutiques sont dispensées par des spécialistes : psychiatre, pédiatre, psychologue, psychomotricienne, orthophoniste, kinésithérapeute, musicothérapeute selon les difficultés spécifiques des enfants et le projet individuel de l’enfant.
  • La formation du personnel
    Les formations traduisent une évolution permanente des pratiques professionnelles, générant une veille et une attention aux évolutions conceptuelles et permettent à l’établissement d’innover constamment et lui donnent un savoir faire reconnu et original.
  • L’équipe pluridisciplinaire
    La qualité des prestations repose sur la pluridisciplinarité. Ainsi plusieurs logiques cohabitent : les logiques sanitaires (équipe médicale et paramédicale), éducatives, pédagogiques (instituteurs), administratives (direction, secrétariat), qui grâce au croisement des regards permettent de prendre en compte la globalité de l’enfant accueilli.
  • Le système d’information
    Interne : Les réunions de bilans de synthèse, de cadre, d’équipe, des unités, d’information et de coordination hebdomadaires ou le bulletin hebdomadaire,
    Externe : Les réunions avec la CDA, avec les instituteurs de l’Education nationale, et les rencontres avec les professionnels des établissements et services en amont et en aval.
  • La transversalité et le partenariat
    Elle repose sur une culture et une pratique basée sur l’échange et l’analyse croisée des problématiques rencontrées tant avec les partenaires extérieurs (intervenants en libéral, financeurs, CDA, Education Nationale, etc) qu’avec l’environnement familial.
    Le choix d’une coopération spécifique avec les familles s’inscrit dans plusieurs dimensions :
    • aider à l’acceptation du handicap,
    • obtenir la dédramatisation de cette situation,
    • favoriser l’harmonisation des communications parent-enfant et la participation de la famille à l’éducation et à l’insertion sociale de leur enfant.