DIRECTRICE : Lucie MONTANARO

Depuis 1964, le Foyer d’Action Éducative René CAYET a pour mission d'accompagner des garçons qui présentent des troubles du comportement et du caractère ayant entraîné des difficultés et/ou des ruptures avec leur famille, l’environnement social, la scolarité, la formation professionnelle. Les garçons accueillis sont âgés de 14 à 18 ans et jeunes majeurs.

Nos objectifs

Les placements s’effectuent à la demande des services de l’Aide Sociale à l’Enfance, du parquet, d’un juge d’instruction ou d’un juge des enfants. L’établissement est habilité à recevoir des mineurs délinquants (ordonnances du 2 février 1945) et des mineurs en danger (Articles 375 du code civil).

Les objectifs poursuivis sont :

  • la restauration des liens familiaux à la faveur d’un travail sur les relations entre les jeunes et leurs familles,
  • leur socialisation à travers l’apprentissage de la vie en collectivité dans des groupes restreints,
  • leur insertion sociale grâce à la mise en place d’une dynamique de projet individualisé.
Nos moyens

Nos moyens

Une prise en charge par objectifs

  1. Chaque jeune bénéficie de bilan et d’une prise en charge par objectifs, il est accompagné par un éducateur réfèrent ainsi que par les éducateurs de l’unité de vie dans laquelle il est intégré. L’établissement est structuré en 3 unités de vie (2 de 10 jeunes et 1 de 8) + un groupe semi-autonome d’une capacité de 5 jeunes.
  2. L’objectif consiste dans tous les cas à clarifier la demande du jeune, de sa famille, et du commanditaire du placement et à observer son comportement. Un premier bilan, établi dans les trois mois qui suivent l’admission, conduit soit à proposer la poursuite du placement soit à d’envisager, dans de rares situations, une réorientation dans un autre établissement.
  3. La prise en charge repose tout d’abord sur la vie de groupe qui crée un climat propice au bien-être de chaque jeune. Celui-ci est amené à améliorer ses capacités relationnelles. Il réapprend à intégrer les règles pour retrouver les repères indispensables à la vie sociale. Tout est mis en œuvre pour lui permettre de s’inscrire dans un cursus de formation.
  4. En fonction de leur niveau d’acquisition, certains jeunes pourront bénéficier, avant la fin de leur placement, de conditions réelles qu’ils seront amenés à trouver lors de leur départ de l’établissement (chambres extérieures financées par le foyer ou financement personnel pour les jeunes disposant de revenus suffisants).

Les entretiens individuels

Depuis la loi 2002-2, les entretiens individuels sont programmés régulièrement pour chaque pensionnaire. C’est le moment où l’on fait le point sur les différents items, cela lui permet de voir ses progrès et de se mobiliser afin d’évoluer positivement.

Les entretiens famille avec les parents se font à raison d’une par trimestre voire plus fréquemment selon les difficultés rencontrées. Les éducateurs échangent régulièrement avec les parents par téléphone. Ce travail de collaboration est un réel atout pour l’évolution de la situation familiale.

Une organisation qui couvre tous les temps

Les éducateurs de toutes les unités de vie assurent simultanément sous le contrôle du chef de service :

  • l’encadrement du quotidien : lever, repas, couché, etc…
  • l’animation des temps libres : activités culturelles, artistiques, sportives.
  • le suivi du jeune : relations avec les familles, écoles, employeurs, tutelles, etc

Le Foyer dispose dans chaque unité de vie :

  • de chambres individuelles,
  • d’une salle de groupe,
  • d’une salle de télévision,
  • d’une cuisine équipée,
  • de salles communes entièrement équipées, qui bénéficient de règlement spécifique.

Chaque unité de vie est décorée par les jeunes et les éducateurs.

Les ateliers

Les ateliers pédagogiques

Ils sont déployés en interne :

  • un atelier d’initiation au sport
  • un atelier bricolage
  • un atelier informatique et Internet
  • un atelier de cuisine pédagogique

L’établissement dispose d’un terrain omnisports, d’un court de tennis et d’une salle de sports avec divers équipements.

 Les ateliers de mobilisation 

  1. Cette prise en charge concerne les jeunes en rupture scolaire, en attente de scolarisation ou d’emploi (stage, contrat d’apprentissage …). La durée du passage dans cet atelier est variable en fonction des objectifs individuels et des capacités de chacun.
  1. A travers une remise à niveau de leurs connaissances, des activités manuelles, sportives, culturelles, des stages en entreprise, l’atelier de mobilisation permet à ces jeunes de reprendre confiance dans leurs capacités et de renouer avec l’emploi ou une scolarité.
  1. Le partenariat, très largement développé, permet d’effectuer des bilans scolaires et/ou professionnels particulièrement complets.
  1. Un important travail de revalorisation et de soutien du jeune dans son engagement personnel est mis en place.

 

3. Le partenariat, très largement développé, nous permet de proposer aux jeunes les plus en difficulté une remise à niveau de qualité et d’effectuer des bilans scolaires et/ou professionnels particulièrement complets.

4. Un important travail de revalorisation et de soutien du jeune dans son engagement personnel a été mis en place à l’atelier de mobilisation avec le concours de la psychologue qui intervient en situation réelle de prise en charge à raison de trois heures hebdomadaires.

L’atelier emploi formation

Pour un accompagnement personnalisé de retour à l’emploi

Quand les jeunes sont prêts à intégrer un dispositif commun d’insertion, l’éducateur à mi-temps de l’atelier « emploi formation » les accompagne, via une aide personnalisée, dans la recherche de stage, de formation, etc en fonction de leurs difficultés d’insertion.

L’EQUIPE

L’équipe du foyer se compose de :

  • 1 directrice
  • 1 chef de service
  • 17 éducateurs spécialisés ou moniteurs-éducateurs
  • 1 psychologue
  • 3 membres du personnel administratif
  • 9 membres des services généraux