Le 6 juillet 2017, invitation à l’Elysée de Sophia RINGWALD et Axel NERISSON, deux jeunes avec autistes accompagnés par l’Unité TSA 67 du SESSAD-ARSEA

« MA JOURNEE A l’ELYSEE : Que d’émotions ! »

Le trajet :

Ce matin-là, mon accompagnatrice du SESSAD, Catherine Kormann Barrot , un autre jeune Axel Nérisson et moi-même, nous avions rendez-vous à la gare de Strasbourg à 8h du matin afin de prendre un TGV pour Paris et arriver dans la capitale à 10h10. J’avais mis une jolie robe noire et des chaussures noires que j’avais achetées pour l’occasion. Nous étions fiers et excités en pensant à notre après-midi. Vers 10h, un incident imprévu est arrivé. Le train s’est arrêté, il est resté bloqué au moins 3 heures dans une petite gare pas très loin de Paris à cause d’un problème d’alimentation électrique du à de la grêle. Axel et moi étions anxieux car nous ne voulions pas manquer notre rendez-vous à 16h avec le président MACRON et sa femme. Catherine essayait de nous rassurer, elle était en communication régulière avec le directeur du CRA de Paris, car c’est lui qui devait nous accueillir à la gare de l’Est. A midi nous avions faim alors Catherine nous a proposé de manger quelque chose dans le wagon restaurant, ce n’était pas formidable et mal servi mais ça nous a permis de passer le temps. Nous avons fini par arriver à la gare à 13h30 sous le soleil ; une autre personne du CRA nous a accueillis, en remplacement du directeur qui ne pouvait plus nous attendre. Nous avons pris une collation dans une brasserie près de la gare puis nous sommes partis en taxi Uber vers l’Elysée.

L’après-midi :

En arrivant devant ce lieu prestigieux, nous avons rejoint d’autres jeunes autistes avec leurs accompagnateurs. A 16h15, le président, sa femme et d’autres personnes sont venus nous chercher dans la rue pour notre entrée dans la cour de l’Elysée, ils ont serré la main à chacun de nous. Nous avons pu tout de suite échanger avec eux et bien sûr faire des photos. Puis nous avons visité l’Elysée, ses pièces fastueuses, le bureau du président et celui de sa femme. Les jeunes pouvaient circuler librement, certains se sont même assis sur des canapés. Un bon goûter nous attendait avec glaces, bonbons, gâteaux, jus de fruits frais, c’est aussi le moment où Axel et moi avons pu échanger avec le président et sa femme sur nos particularités, nos difficultés et nos besoins, c’était d’ailleurs le but de cette concertation.

 

J’ai évoqué différents points :                                                                                   

  • que lorsqu’on est petit, on souffre des moqueries d’autres jeunes notamment lors de la scolarité,
  • que les professeurs ne comprennent pas forcément ce que représente notre différence qui se manifeste par des comportements qui les surprennent et par une fragilité particulière,
  • que lorsqu’on est plus grand, quand on s’en sort et que l’on trouve du travail, on peut expliquer nos particularités à l’employeur mais certains d’entre eux répondent que ça ne se voit pas et ils préfèrent faire abstraction de la chose au lieu de chercher à comprendre afin que tout se passe bien dans l’entreprise,
  • qu’il faudrait sensibiliser les employeurs aux Troubles du Spectre Autistique,
  • qu’il faudrait mieux nous informer sur les dispositifs existants pour nous et également créer plus de structures pour nous accueillir et pour nous héberger car ces dernières sont encore largement insuffisantes,
  • que nous aimerions qu’on nous accepte tels que nous sommes !

Après le goûter, nous nous sommes retrouvés dans la grande salle des Fêtes où se tenait la réunion concernant le 4ème plan autisme, j’étais assise à côté de Mme Macron, il y avait plein de monde ; des ministres, des conseillers,….. Le président a pris la parole et il a dit, entre autres, des choses que nous lui avions exprimées (par exemple que l’autisme est un handicap invisible et qu’il est plus difficile à cerner) et qu’il avait comprises (par exemple que les autistes sont tous différents et qu’il leur faut un accompagnement spécifique à chacun).Le président Macron s’est engagé à tenir compte des remarques que les autistes et les professionnels lui adresseraient par la suite.

Après cette réunion, il y a eu un buffet pour tous dont nous avons pu encore rapidement profiter. Le président est revenu vers nous pour nous resaluer avant que nous partions car à 18h nous devions reprendre un taxi pour la gare afin de ne pas manquer le train du retour qui, cette fois-ci, est arrivé sans retard vers 20h30 à Strasbourg.

Nous avons trouvé cette journée exceptionnelle, hors du commun, pleine d’émotions et d’évènements dont nous garderons le souvenir dans notre tête mais aussi à travers les photos et les selfies faits en présence du président MACRON et de sa femme.

Suite à cette journée, je vous invite à vous informer auprès des médias sur les articles qui vont sortir et à être vigilants aux prises de position et aux moyens donnés par le gouvernement pour le 4ème plan Autisme en espérant que tous les autistes trouveront également leur place dans notre société à l’avenir.

 

Avec mes remerciements à toutes les personnes qui m’ont permis de vivre ces moments inoubliables !

Sophia RINGWALD

 

qimg_0569 img_0586 img_0595 img_0601 img_0626 Lancemenr de la concertation du 4ème plan autisme Lancemenr de la concertation du 4ème plan autisme 20170706_174118 20170706_162649

Partager cet article