DIRECTEUR : YVES ALBERTI

Créé en 1948, l'ITEP accompagne 64 garçons et filles présentant des difficultés psychologiques, de socialisation et d'accès aux apprentissages. L’accompagnement est proposé soit dans le cadre d’un accueil en internat, semi internat ou en ambulatoire (SESSAD), avec scolarisation en interne ou en externe et suivis thérapeutiques. Les orientations à l’ITEP sont notifiées par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Nos objectifs

Organiser l’accompagnement spécifique

Il s’effectue avec l’adhésion des parents afin qu’une collaboration étroite puisse s’instaurer, et s’inscrit dans un travail de réseau en lien avec l’environnement de proximité.

Il vise à favoriser l’autonomie affective, quotidienne, sociale et professionnelle des bénéficiaires, pour une inclusion en milieu scolaire et professionnel ordinaire ou protégé. Dans le respect des droits de l’usager (charte d’accueil), l’accueil des enfants et adolescents est subordonné à un contrat de séjour ou d’accompagnement, renforcé d’un Projet Personnalisé d’Accompagnement et de scolarisation.

Offrir un cadre thérapeutique institutionnel

L’accompagnement au sein de l’ITEP amène les enfants et adolescents à prendre conscience de leurs ressources, de leurs difficultés et à se mobiliser pour aller vers leur autonomie quotidienne, sociale et professionnelle.

Chacun des acteurs travaille de manière complémentaire sur cinq axes prioritaires :

  • Champ du bien-être : sécurité affective, mieux-être, découverte de soi, ouverture aux autres
  • Champ relationnel : maîtrise de soi, respect d’autrui, savoir être, citoyenneté
  • Champ de l’autonomie : expression du désir, envie de grandir, élaboration d’un projet de vie
  • Champ des acquisitions : intégration des savoirs, des savoir faire, développement de l’esprit
  • Champ de l’intégration sociale et professionnelle : adaptation aux apprentissages, adaptation des comportements en situation sociétale, scolaire  et professionnelle.

S’inscrire dans la perspective d’un maintien ou d’un retour

L’enfant ou l’adolescent accueilli est dépendant de son milieu familial et de son contexte social. Sa présence à l’ITEP, transitoire, s’inscrit dans la perspective d’un maintien ou d’un retour, progressivement plus apaisé et plus structurant au sein de la cellule familiale et de son environnement.

Nos moyens

Le Projet personnalisé d’Accompagnement

En garantissant une approche singulière de l’enfant/adolescent avec prise en compte des facteurs environnementaux, la mise en œuvre du Projet Personnalisé d’Accompagnement vise une amélioration du bien être du jeune, une progression des capacités relationnelles, de l’autonomie, des acquisitions (savoirs, savoir faire, savoir être) et des aptitudes à s’intégrer en situation sociétale, scolaire et professionnelle.

Le projet d’établissement

Le respect des missions et la cohérence des interventions sont garantis par un projet d’établissement mis en œuvre au quotidien sous la vigilance de l’équipe de direction et du médecin psychiatre. Un règlement de fonctionnement permet de garantir les droits, de poser les devoirs de chacun pour vivre ensemble dans les meilleures conditions, en contribuant à l’instauration d’un climat de confiance et de coopération, et contribue à l’acquisition du sens des responsabilités.

Une dynamique partenariale

L’ITEP ne vise pas à répondre seul aux situations complexes. Il s’agit de trouver, avec les familles et l’environnement, les moyens à mettre en œuvre pour un mieux-être, dans la perspective de promouvoir l’adaptation en milieu scolaire ou professionnel.

La démarche de soin s’inscrit dans des approches multidimensionnelles qui articulent le soin, l’éducation, la pédagogie, incluant un partenariat avec d’autres acteurs.

Des coopérations sont développées  afin de pouvoir mettre en œuvre des réponses adéquates, diversifiées, modulables, évolutives et adaptables et d’assurer la contribution de tous  les services pouvant apporter leur aide à l’enfant.

Le Conseil à la vie sociale CVS

Les parents ont la possibilité de s’impliquer par l’intermédiaire du CVS (3 fois dans l’année) afin d’échanger autour des questions préparées par les usagers, leurs parents et le personnel et transmises par leurs représentants.

Le CVS donne son avis et peut faire des propositions sur toute question relative au fonctionnement. Pour valoriser les prestations artistiques des enfants, l’ensemble du personnel et  les familles sont invitées à l’occasion de la fête de Noël et de la fête de fin d’année scolaire, qui constituent deux temps forts et de partage.

De 1889 jusqu'en 1948

L’Etablissement, installé dans les locaux de l’ancienne Abbaye d’Ebersmunster, a été créé par la Congrégation des Soeurs de St Joseph de St Marc de Gueberschwihr.

De 1889 jusqu’en 1948 il a fonctionné en orphelinat, puis est devenu Institut Médico Pédagogique pour filles de 6 à 15 ans.

En date du 25 mai 1961

Il est agréé en qualité d’établissement privé pour enfants inadaptés présentant essentiellement des troubles du caractère et du comportement, susceptibles d’une rééducation psychothérapique sous contrôle médical. L’établissement est alors autorisé à recevoir 70 filles entre 6 et 18 ans. En marge de cet agrément, des conventions annuelles avec la sécurité sociale permettent la prise en charge concomitamment de filles de 7 à 16 ans, déficientes intellectuelles.

En 1982

Un nouvel agrément autorise l’extension de la section IMPRO pour les filles de 16 à 18 ans. Enfin un  arrêté préfectoral ouvre l’établissement à l’accueil de filles jusqu’à 20 ans sous réserve que toute prolongation de la formation fasse l’objet entre 16 et 18 ans d’un bilan d’orientation établi par la CDES.

En juillet 1995

Une modification d’agrément impose le passage de l’IME en Institut de Rééducation Psychothérapique (IRP) de 70 places pour filles dont 66 en internat de semaine et 4 en semi internat. Un programme de restructuration a été mis en place sur plusieurs années et permet de reconvertir progressivement des places d’internat en places de semi internat.

De 2000 à 2008

Le SESSAD est créé (10 places), avec une extension à 16 places en 2008 dans le cadre de la restructuration en ITEP, puis 20 places à compter de juin 2013.

Actuellement, l’ITEP dispose de 20 place d’internat, 24 places de semi internat et 20 places au SESSAD.