Du 28 mars au 1er avril, les jeunes de l’IME Eurométropole Simone Veil et les jeunes de l’EEP Château d’Angleterre ont pu partager des moments privilégiés avec des étudiants dans un contexte sportif différent de ce qu’ils ont l’habitude de pratiquer.

Ces deux établissements font partie de deux milieux qui ne sont pas forcément amenés à se rencontrer (Pôle Handicap / Pole Protection de l’Enfance). Ces échanges permettent d’amorcer des actions entres les différentes institutions et d’agrandir le réseau des établissements pour réaliser des actions multisports, de découvrir et de faire participer d’autres établissements.

Michel KOUDRI, éducateur sportif du Château d’Angleterre, est porteur du projet avec Laurent GUERITAS éducateur spécialisé du Château d’Angleterre et Luc HENRY éducateur sportif à l’IME Eurométropole Simone Veil. Ils ont eu l’envie de faire découvrir aux jeunes de leur établissement la pratique du judo en jeux d’opposition.

img_8907-min

Durant toute la semaine, 10 jeunes de l’EEP Château d’Angleterre et 7 jeunes de l’IME EuromĂ©tropole Simone Veil (entre 12 et 16 ans) se sont rejoints au Dojo du Centre Culturel et Sportif de Hoerdt pour un Ă©change sportif avec les Ă©tudiants en DEUST (DiplĂ´me d’Ă©tudes universitaires scientifiques et technique) Inadaptation Sociale formation spĂ©cifique judo. Tous les ans, les Ă©ducateurs proposent cette situation pĂ©dagogique oĂą chaque jour, deux Ă©tudiants animent et adaptent une sĂ©ance. Au prĂ©alable, les Ă©tudiants rĂ©alisent 50 heures de pratiques.

img_9341-min

Pour les jeunes, le but de ces échanges sportifs est d’apprivoiser le contact avec l’autre tout en respectant le combat et les règles.
Le jeu d’opposition permet de découvrir l’autre : changer de partenaire régulièrement, découvrir une personne, une autre force et un autre gabarit.

« Le judo est un sport qui renvoie une visibilité de respect. En leur mettant un kimono, ils sont tous mis au même niveau, les barrières tombent grâce au sport. Ils apprennent à se dépasser et à oser entrer en contact.
Ce n’est pas que les techniques du sport qui entrent en jeu mais le cadre et les valeurs qu’inculque ce sport. »  Michel KOUDRI

Pour certains jeunes, qui n’ont pas l’habitude du contact et de la proximité, il est difficile de démarrer cette activité. Les éducateurs laissent le choix aux jeunes de participer ou d’observer, mais au bout d’un certain temps, les jeunes réticents ont eux-mêmes eu l’envie de pratiquer ! Les échanges évoluent et une envie mutuelle se faisait ressentir de la part des jeunes et des étudiants, qui avaient hâte de se retrouver.

« On a pu rencontrer un nouveau public avec lequel nous n’avons pas l’habitude de travailler. C’était plaisant et attrayant de pouvoir faire entrer les jeunes dans cette activité ! »
Cyril BIMBOE – Etudiant en 1ère année de DEUST Inadaptation sociale

Pour le dernier jour et pour clôturer l’activité, les étudiants ont remis à tous les participants un diplôme, pour les féliciter et mettre en valeurs tous ce qu’ils ont réussi à accomplir durant la semaine.

img_9399-min

Les éducateurs remercient le Président de la salle de judo et de la ville de Hoerdt pour la mise à disposition du Dojo mais aussi les étudiants pour leur bienveillance et leur implication ! 🥋🥋

img_9489-min 

 

 

Partager cet article